Santoku Eden Kanso Aogami en acier Aogami Blue Paper

Santoku Eden Kanso aogami

Les couteaux japonais sont certainement les plus efficaces qui soient. Ils sont appréciés par tout cuisinier cherchant à découper avec finesse et précision. J’ai découvert un couteau de type santoku de la marque Eden Kanso Aogami en acier Aogami Blue Paper et manche en bois de santal rouge que j’ai déniché chez Knives & Tools.

Knives & Tools, présentation

Knives & tools est une boutique en ligne spécialisée dans la vente de couteaux. L’offre s’étend à d’autres accessoires comme des lampes de poche ou autres équipements d’extérieur.

Cet eshop possède une offre impressionnante de couteaux en tous genres : couteaux de cuisine, couteaux de poche.. En d’autres termes c’est un temple dédié à la coutellerie haut de gamme.

L’offre de cette boutique est particulièrement complète. Elle référence de grandes marques internationales comme Forge de Laguiole, Victorinox ou Opinel.

On trouve également des marques japonaises comme Eden, Tojiro etc.

De ce fait, Knives & Tools nous propose une vaste gamme de couteaux japonais : santoku, nakiri, gyuto…

Il faut savoir que chaque type de couteau est prévu pour une utilisation bien précise.

Par exemple, le santoku est un couteau polyvalent. Son nom signifie “trois qualités” en japonais. D’après certains experts, il serait idéal pour : couper, concasser et ramasser viande, poisson et légume.

Le nakiri est plus adapté à la découpe des légumes. Le gyuto est un couteau de chef japonais avec manche.

test Santoku Eden Kanso aogami

Santoku Eden Kanso Aogami en acier Aogami Blue Paper

J’ai testé ce Santoku Eden Kanso Aogami. Il se démarque par son esthétisme soigné.

Sa lame en acier Aogami Blue Paper de couleur noire, finition brute de forge et son manche en bois de santal rouge, lui confèrent beaucoup de cachet.

Cet accessoire de cuisine est très agréable à manipuler. Il est conçu pour les droitiers.

Une lame très solide

Sa lame est faite en acier Aogami Blue Paper, ce qui signifie que son noyau est en acier au carbone.

La dureté de celle-ci est estimée à 63 HRC. En d’autres termes, cela veut dire qu’elle fait partie des plus dures du marché.

Elle mesure 18 cm, longueur idéale pour travailler tous types d’aliments.

Un couteau fait par des passionnés pour des passionnés

Le Santoku Eden Kanso Aogami est un couteau très technique qui demande une certaine expérience. Il n’est pas destiné aux novices qui pourraient l’endommager, en plus de risquer de se couper.

Effectivement, sa lame aussi solide soit-elle requiert la plus grande attention.

Son fil est très aiguisé est cependant fragile. De ce fait, vous devez faire très attention quand vous le manipulerez.

Il faut faire des gestes précis qui vont de haut en bas, le tout sans exercer trop de pression.

C’est le seul moyen de préserver le fil de la lame.

avis sur Santoku Eden Kanso aogami

Une lame qui a besoin d’un entretien régulier

Un couteau artisanal comme celui-ci est certes joli et efficace, mais demandera un entretien régulier.

Et cela commence par un nettoyage méticuleux après chaque utilisation.

Le fabricant préconise un lavage à la main. Il recommande également de ne pas attendre la fin du repas pour le nettoyer. Faites-le dès que vous avez fini vos découpes.

L’Aogami Blue Paper est un acier non inoxydable. Ce qui veut dire qu’il est très sensible à rouille. C’est pour cela qu’il n’est pas recommandé de le laver au lave-vaisselle, les tablettes nettoyantes contiennent des substances agressives qui pourraient abîmer la lame.

Enfin, pour votre sécurité, évitez de le ranger dans le tiroir. Vous risqueriez de vous blesser en farfouillant.

Après utilisation, je le range dans sa boîte d’origine.

Aiguisage

À un moment donné, vous aurez besoin d’aiguiser le fil. Néanmoins, devant un tel produit technique, je ne saurais que vous recommander que de le faire faire par un rémouleur.

Prise en main du santoku Eden Kanso Aogami

Le couteau Eden Kanso Aogami est livré dans une jolie boîte ornée d’inscriptions japonaises.

La qualité de cet accessoire se ressent au visuel ainsi qu’au toucher.

Du haut de ses 125g, Ce santoku envoie du lourd. Il est agréable à manipuler. Et il nous permet de couper avec précision sans forcer.

Il faut être vigilant sur sa technique, prendre le temps de bien faire les mouvements de haut en bas.

On s’habitue à son maniement au bout de quelques utilisations.

il faut être particulièrement vigilant lorsqu’on l’utilise. Il coupe extrêmement bien. La moindre erreur d’inattention ne pardonnera pas.

À ce jour, c’est probablement le couteau le plus tranchant que j’ai pu manipuler.

Lors des premières utilisations, vous constaterez que la lame colore légèrement les aliments qu’elle coupe. Cela n’altère pas le goût et le phénomène s’atténue avec le temps.

Santoku Eden Kanso aogami test & avis

Mon avis sur le santoku Eden Kanso Aogami en acier Aogami Blue Paper

Ce couteau ravira les passionnés de cuisine comme les amateurs de beaux objets.

Ce modèle est destiné aux cuisiniers les plus expérimentés qui auront plus de maîtrise au niveau du maniement du couteau.

Il faudra débourser 124 euros pour acquérir ce modèle. Ce prix peut paraître élevé, cependant, vous le conserverez des années. À condition d’en prendre le plus grand soin.

Notes du Santoku Eden Kanso Aogami 124€
  • 10/10
    Présentation - 10/10
  • 8/10
    Design du couteau - 8/10
  • 9/10
    SOlidité des matériaux - 9/10
  • 8/10
    Prix - 8/10
8.8/10

Résumé

Ce couteau est une belle découverte. Décidément, les lames japonaises emmènent nos préparations culinaires au niveau supérieur. En effet, le santoku Eden Kanso coupe extrêmement bien. Il transforme vos séances d’éminçage et de découpage en vraie partie de plaisir. Cependant, attention aux doigts…

Trucs de mec
Ecrit par : Trucs de mec
Chaque jour ou presque Trucsdemec.fr vous fait découvrir des nouvelles marques (de mode ou cosmétique), des conseils, des bonne adresses, des bon plans et jeux concours.