Tout savoir sur l’entretien de la barbe : du premier jour de pousse jusqu’à la barbe de 20 cm

Tout savoir sur l'entretien de la barbe

On a parlé à maintes reprises de la barbe. On vous a proposé des guides et divers tests produits. Ceux-ci avaient pour but de vous faire découvrir de nouvelles marques. Aujourd’hui, on vous propose un guide ultime, un gros dossier qui va faire de vous un expert de la barbe. Il a pour objectif de vous faire partager mon expérience. En effet, j’ai passé plusieurs années à tester des huiles et des baumes à barbe, à avoir échangé avec des barbus mais, aussi des fabricants. J’ai aussi appris pas mal de choses sur les compositions. Tout cela pour dire que la première chose que j’ai appris est que l’entretien de la barbe démarre dès le premier jour de pousse.

Entretien de la barbe phase #1 : Se laisser pousser la barbe, quelle barbe !

Il n’y a rien de plus facile que de se laisser pousser la barbe. Seulement, la croissance du poil n’est pas un long fleuve tranquille. On doit prendre quelques précautions sinon, vous risquez d’être sujet à quelques désagréments. Les démangeaisons par exemple !

Néanmoins, il y a quelques règles basiques à connaître. Qui permettront de bien commencer votre aventure poilue.

Astuce n°1 : Rasez vous intégralement le visage avant de vous laisser pousser la barbe. Si vous laissez pousser alors que vous avez déjà un bouc ou des favoris, l’ensemble ne sera pas harmonieux voire chaotique. En effet, tous les poils n’auront pas une longueur égale. C’est pour cela qu’il est recommandé de se raser avant de se la laisser pousser.

Guide sur l'entretien de la barbe

Que se passe-t-il si je n’entretiens pas ma barbe ?

Très vite, vous allez être confronté à des démangeaisons, des irritations, votre peau pourrait souffrir de déshydratation. Ce qui aura un impact sur l’aspect esthétique de votre barbe. Le poil pourrait paraître terne, rêche. Votre barbe sera dure, drue et les nanas vous diront que vous piquez à chaque fois que vous leur ferez la bise. Mais en même temps, qui aurait envie de faire la bise à oursin ?

Quels sont les premiers désagréments ?

La première gêne que vous pourrez ressentir sera les démangeaisons. La pointe du poil va frotter sur la surface de la peau, ce qui va à terme vous procurer des irritations et des démangeaisons. La sensation sera pire si vous avez la peau sensible. Plus le poil poussera et moins il irritera la peau.

Les démangeaisons sont assez intenses, surtout pendant les trois premières semaines de pousse. Et vous pourrez être tenté de vous raser. Effectivement, on peut avoir l’impression d’avoir été piqué par plusieurs moustiques. Et plus vous gratterez et plus les irritations s’intensifieront. La période des premières semaines de pousse démarre dès le premier jour de pousse et dure 3 semaines environ. Ensuite, on parlera de barbe de 3 semaines et ou de barbe de 10 jours.

Durant les premières semaines de pousse, ce n’est pas la déshydratation qui provoquera les démangeaisons. Ce facteur interviendra assez rapidement cependant. Les premières démangeaisons sont dues au poil qui irrite la peau, car la pointe du poil frotte sur la peau.

Comment faire pour soulager les démangeaisons ?

Pendant les trois premières semaines de pousse, vous devrez veiller à adoucir le poil. Un poil plus doux et plus souple n’irritera pas la peau et la sensation piquante s’atténuera au toucher. Pour cela, vous pourrez utiliser un simple après-rasage. Privilégiez-en un qui a une forte action hydratante. Vous pourrez également appliquer un baume à barbe spécial premières semaines de pousse. Des marques comme Proraso ou Percy Nobleman ont pensé aux jeunes barbus en leur proposant des soins pouvant soulager les irritations.

Entretien de la barbe phase #2 : prendre rendez-vous chez un barbier

Au terme de cette période de 3 semaines/ 1 mois de pousse, il faut prendre rendez-vous chez un barbier. Vous allez décider ensemble de la forme de votre barbe. Le barbier va prendre en compte la forme de votre visage, votre pilosité, l’implantation de vos poils. Chaque barbe est unique. Par conséquent il n’y a pas de règle établie hormis celle de s’adapter à la morphologie du visage.

Le barbier vous orientera sur la longueur de barbe qui vous correspondra le mieux, toujours en se basant sur la forme de votre visage. Gardez à l’esprit qu’une barbe de 30 cm n’ira pas à tout le monde. Et tout le monde ne peut pas se laisser pousser une barbe de 30 cm. Les raisons sont multiples : la génétique détermine la longueur maximale de vos poils, votre travail aussi. Pas sûr qu’un employeur accepte une barbe très longue.

Vous devrez ensuite prendre un rendez-vous une fois tous les mois ou toutes les 3 semaines.

Il vous appartient d’entretenir la forme de votre toison entre deux rendez-vous chez le barbier. Pour cela, il faudra définir les contours de la toison avec une shavette ou un rasoir de sécurité.

Astuce n°2 : Profitez d’une période de vacances pour vous faire pousser la barbe. Cela vous évitera des réflexions en tous genres comme “t’as oublié de te raser ?”, “Tu t’es rasé avec une biscotte ?”. Et vous éviterez surtout de paraître négligé. Attaquez la rentrée au bureau avec un nouveau look et en arborant ne barbe taillée et soignée.

Tout savoir sur l'entretien de la barbe

Entretien de la barbe phase #3 : la barbe de 10 jours

La barbe pousse de 1,25 cm par mois. Arrivé au terme des 3 premières semaines vous devrez donc avoir une barbe d’un centimètre. À ce moment-là, on parle de barbe de 10 jours. Le nom est trompeur puisque ce style de barbe nécessite 3 semaines voire 1 mois de pousse. Les poils masquent totalement la peau. Comme la barbe est plus épaisse et plus fournie, il va falloir lui apporter un soin tout particulier. Ce style de barbe est le plus apprécié de la gente féminine. Et ce style passe bien dans le milieu professionnel.

L’entretien de la barbe se complique à partir de ce moment là !

En effet, la barbe de 10 jours demande un entretien rigoureux. Elle considérée comme un entre-deux assez compliqué à gérer. C’est une barbe courte qui va vous demander plus d’entretien. Surtout si vous voulez garder cette longueur. Et elle vous demandera davantage d’attention si vous voulez continuer à la laisser pousser.

Barbe de 10 jours, on adopte immédiatement les bons gestes

Il va falloir adopter les bons gestes, que vous désiriez conserver cette longueur ou continuer de laisser pousser. Le premier changement significatif sera d’utiliser une huile à barbe. On en a déjà parlé à plusieurs reprises. Ce soin est indispensable pour tous les barbus.

L’hydratation au centre de toutes les préoccupations

Avant toute chose, il faut savoir que le corps produit naturellement une huile qui hydrate et nourrit peau et poils : c’est le sébum. Cependant, ce dernier n’est produit qu’en quantité limitée. Et plus vous les poils pousseront et plus ils seront gourmands. Ils absorberont la majeure partie des quantités produites journalières aux dépends de la peau. Qui sera de moins en moins nourrie par le sébum. C’est là qu’intervient l’huile à barbe qui va avoir une action complémentaire et similaire au sébum. D’ailleurs, certaines huiles organiques ont des vertus similaires au sébum (l’huile de jojoba par exemple).

Que se passe-t-il si on hydrate pas sa barbe ?

En premier lieu, c’est la peau qui en fera les frais ! En manque d’hydratation, la peau va tirailler, démanger, s’irriter, s’écailler et provoquera des pellicules de barbe… Dans un second temps, ça jouera un rôle sur l’esthétisme de votre barbe. Elle paraîtra terne, rêche et revêche, drue… Une barbe mal hydratée aura fatalement des pointes fourchues.

Et les pellicules de barbe ?

Ce phénomène touche tous les hommes. Les pellicules de barbe sont le résultat d’un phénomène physiologique appelé la desquamation. La peau renouvelle ses cellules au quotidien. Avant, quand vous vous rasiez, les passages de la lame exfoliaient les peaux mortes. Maintenant, ces peaux mortes se retrouvent coincées dans votre toison. C’est pour cela qu’on parle de pellicules de barbe. Le manque hydratation va provoquer un écaillement ce qui va amplifier le risque de pellicules de barbe.

L’huile à barbe rentre en scène

C’est pour combattre tous ces désagréments qu’on utilise de l’huile à barbe.

L’huile à barbe est un savant mélange d’huiles organiques et d’huiles essentielles. La plupart des compositions intègrent entre 95 et 98% d’huiles organiques et entre 1 et 5% d’huiles essentielles. Cependant, rares sont les compositions qui dépassent les 2% d’huiles essentielles. La moyenne actuelle se situe à 1,5%. Et cette moyenne est encore plus basse en bio. Une huile intégrant trop d’huiles essentielles peut s’avérer dangereuse en cas d’allergie.

Pour en savoir plus sur cet incontournable, je vous invite à lire le guide ultime sur l’huile à barbe

Soyez vigilant !

Beaucoup trop de marques surfent sur la mode du bio. Cependant, peu ont un label (cosmos Natural, Nature & Progrès). Ces produits vantent une composition bio car les ingrédients proviennent de l’agriculture bio. Seulement, il y a une vraie différence entre des ingrédients provenant de l’agriculture bio et une composition certifiée. Ces marques vous mentent, car il est fort probable que leurs compostions devraient subir quelques changements si elles devaient passer en bio. Effectivement, le bio n’accepte pas certains ingrédients et/ou impose un pourcentage sur les huiles essentielles contenues, ce qui peut avoir une incidence sur le parfum qui serait moins puissant voire différent. Prêtez également une attention particulière aux contenant, les vraies marques bio utilisent des matériaux recyclables pour leurs emballages. Maintenant, faites le tour des soit-disant marques bio, observez celles qui possèdent un vrai label et isolez les autres, celles qui vous mentent !

Pourquoi utiliser de l’huile à barbe ?

L’huile de barbe va permettre :

  • D’hydrater peau et poil
  • D’adoucir le poil
  • Limiter les irritations et les démangeaisons
  • Combattre les pellicules de barbe
  • Parfumer votre toison

L’offre des huiles à barbe est pour le moins pléthorique. on trouve cependant des valeurs sûres comme Le père Lucien, Barbe N Blues, Fit for Vikings. On privilégie un soin naturel de préférence avec un parfum élaboré avec des huiles essentielles.

Phase #4 : En route vers une longue barbe

Vous avez décidez de laisser pousser ? Vous convoitez une barbe longue ? Parfait ! Sachez qu’il faudrait environ 4 mois pour avoir une barbe de hipster. celle-ci demandera un entretien rigoureux et régulier. Au quotidien, vous devrez la brosser, l’hydrater, la laver… Vous devrez également entretenir la forme en prenant régulièrement rendez-vous chez le barbier (une fois par mois).

Astuce n°3 : Si vous envisagez d’avoir une longue barbe, il est recommandé de ne rien couper, ni tailler pendant 90 jours. Au terme de ce cycle, faites le bilan, taillez légèrement. Débarrassez-vous des éventuelles pointes fourchues.et repartez sur un cycle de 90 jours si vous voulez encore plus de longueur.

C’est le moment d’appliquer du baume à barbe

À partir d’une certaine longueur, vous constaterez que vos poils seront moins disciplinés. Comme ils poussent dans des directions différentes, cela peut vite partir dans tous les sens. Ils peuvent friser ou rebiquer. On va donc chercher un soin permettant de dompter les poils rebelles, tout en continuant à apporter les soins nécessaires à la peau et aux poils. Et c’est là qu’on va faire appel au baume à barbe.

Tout comme l’huile à barbe, ce soin est un incontournable du beard grooming. J’ai déjà eu l’occasion de vous parler des bienfaits du baume à barbe à travers un guide.

Ce soin à barbe est composé de cire d’abeille et de différents beurres naturels (karité, mangue, coco), il peut également intégrer des huiles organiques et des huiles essentielles. Il a une action similaire à l’huile à barbe. La différence majeure est qu’il intègre de la cire d’abeille, réputé pour son pouvoir fixant, coiffant qui va permettre de maintenir votre barbe en forme toute la journée. La cire d’abeille va permettre de sceller l’humidité au sein de votre barbe. Ce qui permettra de la maintenir hydratée tout au long de la journée.

Il faut s’orienter vers un soin naturel riches en agents hydratants et nourrissants. Des marques comme Fit for Vikings proposent des soins riches, ils intègrent entre autres du beurre de mangue et de cacao. Ces actifs permettront notamment de combattre les pointes fourchues de barbe.

Ne négligez pas le lavage de la barbe

Se laver la barbe avec un produit adéquat est la base pour entretenir une barbe longue. Le shampoing à barbe joue un rôle presque aussi crucial que l’huile barbe. Il faut privilégier des shampoings naturels comme celui du Père Lucien, celui de Monsieur Barbier ou celui de Brooklyn Soap Company.

Un bon shampoing :

  • Ne doit pas agresser ni la peau ni le poil (ne doit décaper le poil de son huile naturelle (le sébum)
  • Doit avoir des actifs efficaces (huiles végétales, glycérine ou aloe vera)

On peut éventuellement privilégier les savons solides, cela minimise notre impact sur l’environnement (ils ne génèrent aucun déchet) et de plus, certains s’avèrent très efficaces.

Enfin, le shampoing à barbe peut s’utiliser dès la quatrième semaine de pousse. Il est conseillé de faire deux à trois shampoings par semaine. on peut augmenter la fréquence si vous faites un travail salissant. Les maçons plombiers auront la nécessité d’un lavage plus fréquent. De plus, plus votre barbe sera longue et plus le besoin de la laver tous les jours se fera sentir.

En conclusion

On arrive à la conclusion de ce guide. J’espère que ces quelques conseils vous aideront à appréhender les différentes étapes de l’entretien de la barbe.

Trucs de mec
Ecrit par : Trucs de mec
Chaque jour ou presque Trucsdemec.fr vous fait découvrir des nouvelles marques (de mode ou cosmétique), des conseils, des bonne adresses, des bon plans et jeux concours.