Comment améliorer la qualité de l’air intérieur

Comment améliorer la qualité de l'air intérieur

La qualité de l’air ne concerne pas uniquement l’extérieur, cela concerne aussi les espaces clos comme nos habitations. Divers facteurs internes et externes influent sur la qualité de l’air intérieur. Et pourtant, il est impératif d’améliorer l’air que l’on respire chez soi. On va voir ensemble quelques points à surveiller et quelques points que l’on peut améliorer.

Au sommaire de cet article :

La pollution intérieure, un phénomène à risques

D’après une étude, l’ai de son domicile pourrait être 5 fois plus pollué que l’air extérieur. La cause est souvent d’ordre matérielle : matériaux de construction, isolation, meubles, peintures, acariens et des particules aussi diverses que variées nuisent à la qualité de l’air de notre domicile.
À cela, il faut ajouter certaines de nos habitudes (utilisation de mauvais produits d’entretien notamment) et la situation devient explosive. D’après cet article, la pollution intérieure serait responsable de 20 000 décès par an.

L’humidité, un point important à surveiller

L’humidité peut sévèrement impacter la qualité de l’air intérieur. Par conséquent, ce facteur est à surveiller comme le lait sur le feu.
En effet, une humidité importante peut causer des problèmes :

  • problèmes respiratoires
  • allergies
  • prolifération des bactéries
  • apparition d’insectes nuisibles.

Vous l’aurez compris, l’humidité n’est pas une chose avec laquelle on peut tergiverser. Par conséquent, il est très important de connaître le taux d’humidité de son habitation ou de son bureau.
Pour cela, on va utiliser un hygromètre. Cet outil va mesurer le taux d’humidité de l’air. Connaître ce taux est une bonne chose, car il va nous inciter à agir pour améliorer la qualité de l’air intérieur.

Comment améliorer la qualité de l'air intérieur

Comment améliorer la qualité de l’air intérieur ?

  • La première règle pour améliorer la qualité de l’air intérieur est d’aérer son logement. Il est recommandé d’aérer au minimum deux fois 10 minutes par jour. Les pièces à aérer en priorité sont la chambre, la cuisine.
  • Le second point à surveiller est l’état de ses appareils de ventilations. Pour cela, il faut vérifier si les entrées d’air et les bouches d’obstruction ne sont pas bouchées. Il faut aussi penser à nettoyer les divers équipements de ventilation.
  • Troisième point : les produits d’entretien, la plupart contiennent des substances toxiques et, certaines peuvent être cancérigène. Il faut privilégier l’utilisation de produits sains, écolabellisés. Ces derniers bénéficient d’une composition plus qualitative et moins nocive pour l’environnement.
  • Quatrième point : la hotte le point hot de votre cuisine. La cuisson des aliments provoque vapeurs et fumées. Celles-ci sont chargées de COV (composés organiques volatiles), qui peuvent être toxiques. La hotte est un bon moyen de les évacuer. C’est pour cela que cette dernière doit être parfaitement entretenue et nettoyée.
  • Le cinquième point concerne les fumeurs : si vous fumez, aller le faire dehors. La fumée de cigarette émet des particules polluantes.
    De même, l’utilisation d’encens et de bougies parfumées peuvent être nocifs pour les mêmes raisons : à faire brûler avec modération.

En conclusion

Vous savez désormais que des facteurs comme l’humidité peuvent avoir un impact néfaste sur la qualité de l’air intérieur.
Vous avez désormais quelques pistes pour améliorer la qualité de l’air de votre domicile. Enfin, vous pourrez en plus vous équiper d’appareils comme des purificateurs d’air qui peuvent vous aider à améliorer le confort de votre domicile.

Source image : pexels.com @max-artbovich (photo de couverture), @matilda-wormwood (photo de l’article)

Ecrit par : Trucs de mec
Chaque jour ou presque Trucsdemec.fr vous fait découvrir des nouvelles marques (de mode ou cosmétique), des conseils, des bonne adresses, des bon plans et jeux concours.