Rasage classique, tout ce que vous devez savoir pour un rasage dans les règles de l’art

rasage classique

Le rasage classique appelé aussi rasage traditionnel ou rasage humide (wet shaving) est un art à part entière. Il faut du temps pour maîtriser tous les rouages et affiner sa technique. Un débutant peut vite se retrouver perdu : entre la méthode à adapter et les outils à utiliser, c’est sûr que ça peut paraître compliqué à celui qui souhaite faire ses premiers pas dans cet univers. On va voir ensemble quelques conseils et voir comment s’y prendre.

Pourquoi s’orienter vers le rasage classique

Dans un article précédent, on vous expliquait pourquoi il était conseillé d’utiliser un rasoir de sécurité plutôt qu’un rasoir à cartouche. Mais en fait, il est totalement conseillé de changer de méthode afin obtenir un rasage plus sain et plus économique.

Si vous avez besoin de raisons valables pour tenter l’expérience du rasage traditionnel, voici trois arguments qui pourraient vous convaincre :

C’est plus économique : les lames adaptées aux DE sont bien moins onéreuses que les recharges de rasoirs jetables. Par exemple, un paquet de recharges de lames Gillette Fusion coûte plus de 20 euros. Alors qu’un paquet de lames pour rasoir de sûreté coûte en moyenne moins de deux euros (certaines marques comme les Feather sont un peu plus cher)

Le rasage classique est plus écologique : les rasoirs jetables génèrent beaucoup de déchets dont énormément de plastique. Aujourd’hui, on mesure l’impact environnemental et les dégâts causés par le plastique. À cela, il faut ajouter les bombes de mousses à raser qui génèrent autant de déchets.

Cette méthode de rasage est plus saine pour votre peau : En effet, en optant pour le rasage traditionnel vous optez pour un rasage plus respectueux de votre peau. Vous limitez le risque d’irritations, de poils incarnés.

Si vous considérez le rasage comme une corvée, le rasage classique pourrait bien vous faire changer d’avis, car vous pouvez transformer ce moment en un rituel que vous apprécierez réaliser.

rasage classique

Pour vous lancer, vous aurez besoin :

Dans un premier temps, débarrassez vous de votre rasoirs à cartouche et de votre bombe de mousse à raser. Ensuite, il faudra que vous investissiez dans des accessoires dédiés au rasage humide. L’investissement de départ est supérieur à celui du rasage moderne. Cependant, cette méthode se révélera plus économique au fil du temps.

Il faudra ensuite veiller à ne pas tomber dans la frénésie des wet shavers qui n’hésitent pas à dépenser sans compter (ou presque) pour acquérir un nouveau savon de rasage ou un rasoir plus performant.

Cependant, au départ, vous aurez besoin :

D’un rasoir de sûreté

C’est certainement l’accessoire qui généra la dépense la plus coûteuse. Cependant, des marques comme Parker, Mühle ou Edwin jagger proposent des modèles à des prix raisonnables. Vous pourrez acquérir un modèle pour une trentaine d’euros.

De lames de rasoir

Au départ, le choix de la lame peut paraître difficile. En effet, chaque personne aura des besoins et un ressenti différents. Ce qui fait que certains apprécieront plus une lame qu’un autre. Au départ, vous pourrez toujours vous orienter vers des Derby Premium ou vous procurer un lot contenant des lames de diverses marques.

Les lames les plus populaires sont :

Astra Superior Platinum : celles-ci sont réputées pour être les plus tranchantes et les plus durables. Vous pourrez vous raser avec une lame plusieurs fois avant d’avoir besoin de la changer.
Lord Platinum : elles sont également assez tranchantes, mais ont une durée de vie plus faible que les Astra par exemple.
Feather :   C’est certainement les lames les plus tranchantes. Elles sont néanmoins réservées à des utilisateurs plus expérimentés. Un débutant pourrait se couper et se décourager du rasage traditionnel. Elle n’est pas non plus recommandée aux peaux les plus sensibles.
Shark : Cette marque a fait beaucoup d’adeptes. Réputées pour être assez tranchantes. C’est une bonne alternative aux Derby.
Derby : ces lames sont idéales pour les débutants. Elles sont moins tranchantes que les Feather par exemple.

Ceci n’est qu’un échantillon. il existe un nombre assez conséquent de marques qui font des lames (Bolzano, Teel, Voskhod, Rapira…). Essayez-en plusieurs, vous finirez par trouver la marque qui vous correspond le mieux au fil de vos rasages.

Une crème de rasage ou un savon de rasage

Les bombes de mousse à raser contiennent du gaz et autres produits chimiques. Si vous faites un tant soit peu attention aux soins que vous appliquez sur le visage, vous ferez vite le choix de vous orienter vers un savon ou une crème à raser.

Rasage Classique : tout savoir sur le rasage traditionnel [Guide]

Les savons et crèmes de rasage de la marque Proraso sont idéals pour débuter. Cette marque italienne de renom propose trois déclinaisons pour les savons de rasage : la ligne verte contient du menthol et de l’eucalyptus et convient à tous types de peaux. La ligne blanche est quant à elle, spécialement conçue pour les peaux sensibles. Enfin, la ligne rouge (rien à voir avec le film) convient aux barbes dures, elle contient notamment des extraits de bois de santal et de beurre de karité.

Vous pourrez vous procurer un savon Proraso pour moins de 10 euros et il vous durera au moins un an.

Si vous avez un peu plus de budget, vous pourrez vous orienter vers la marque RazoRock. Elle nous propose une vaste gamme de soins de rasage à la composition riche. Le gros point fort de cette marque est le parfum. Chaque soin possède une fragrance différente. Certains sont même inspirés de grands noms de la parfumerie, comme Acqua di Parma par exemple.

Un blaireau de rasage

Ces brosses (appelées aussi pinceaux) spéciales vous seront utiles pour transformer votre savon en une mousse mousseuse. Ils ont une action exfoliant et permettent de soulever le poil pour faciliter le rasage.

Il existe plusieurs sortes de blaireau : à poils synthétiques ou à poils d’animal. Si vous avez la peau sensible, il faudra vous procurer un blaireau à poils souples.

En règle générale, on trouve des modèles en poils de sanglier. Les prix varient en fonction des marques, de la taille de la touffe, du matériel utilisé pour le manche. Il existe aussi des blaireaux en poils synthétiques. Ceux-ci sont à privilégier si vous êtes un fervent défenseur de la cause animale ou si vous êtes végétalien. C’est aussi la meilleure alternative pour ceux qui sont allergiques aux poils d’animaux.

Un bol de rasage

Vous pouvez vous servir d’une tasse ou d’un bol en porcelaine ou céramique don vous ne vous servez plus. Si vous n’en avez pas, vous pourrez vous en procurer un. il en existe en  bois, céramique ou métal.

Un bol de rasage vous servira à faire monter la mousse.

Une huile de pré-rasage

L’huile de pré-rasage ou une crème de pré-rasage permettent de préparer la peau au rasage. Elles assurent une meilleure glisse de la lame et limiter ainsi le risque d’irritations. La crème de pré-rasage aura aussi pour action de protéger la peau des coupures. Ces soins s’appliquent avant l’application de la mousse.

L’après-rasage

J’ai récemment parlé de ce soin. Certains n’appliquent pas d’après-rasage. Je trouve que c’est une erreur dans le sens où un bon après-rasage aura une action antiseptique et astringente.

Rasage Classique : tout savoir sur le rasage traditionnel [Guide]

En option

Vous pourrez aussi vous procurer une pierre d’alun. On en trouve à tous les prix. Ceux-ci varient en fonction de la taille de la pierre et de la marque. La pierre d’alun contient du sulfate d’aluminium. On applique après le rasage. Elle va avoir pour effet de fermer les pores, ce qui limitera les risques d’irritations et de poils incarnés. Attention, certaines peaux sont sensibles et ne supportent pas la pierre d’alun. Rincez-vous abondamment à l’eau froide vous constatez d’importantes rougeurs après application.

Vous pourrez aussi vous procurer un crayon hémostatique. Il s’agit d’une sorte de pierre d’alun, mais en forme de crayon. Son rôle est d’arrêter les saignements.

Le rituel du rasage classique

Maintenant, on va s’intéresser à la partie “technique” du rasage classique. Avant toute chose, il faut savoir que la méthode du rasage à l’ancienne prend plus de temps que celle du rasage moderne. Par conséquent, il vaut mieux se réserver un peu de temps pour cela. Il faut compter entre 20 et 30 minutes voire même plus pour les débutants. Avant de commencer à vous raser, vérifier l’état de votre lame etc. Faites en sorte de démarrer dans de bonnes conditions.

Phase 1: la préparation

Avant toute chose il va falloir préparer la peau. Votre premier geste sera de mouiller votre visage à l’eau chaude histoire d’ouvrir les pores. Vous pouvez même en profiter pour appliquer un exfoliant visage, histoire de retirer un maximum d’impureté, de ramollir le poil et faciliter ainsi le rasage.

Si vous appliquez un exfoliant, il faut s’assurer de s’être bien rincé. Appliquez ensuite quelques gouttes d’huile de pré-rasage ou de crème de pré-rasage. L’application de ces soins est facultative, mais la préparation est une étape à ne pas négliger. Et mieux votre peau est préparée et mieux c’est.

Phase 2 : faites monter la mousse

Il faut savoir que faire monter sa mousse n’est pas une étape facile. Il vous faudra du temps pour peaufiner votre technique. La qualité de la mousse dépend de plusieurs facteurs dont la dureté de l’eau.

Humidifiez votre blaireau en le passant sous l’eau. Retirez l’excédent d’eau. Frottez ensuite le blaireau sur votre savon à barbe en effectuant des petits mouvements circulaires. Cette manipulation aura pour effet de charger votre blaireau. Ce sera à vous de déterminer quand votre blaireau sera assez chargé.

Préparer votre bol de rasage en le laissant tremper dans l’eau chaude. Ce qui permettra ensuite de conserver votre mousse au chaud. Pensez à bien vider le bol de son eau avant de faire monter la mousse.

Placez ensuite votre blaireau dans votre bol de rasage et commencer à faire des mouvements circulaires et ceci dans le but de faire monter la mousse. Ajoutez si besoin un peu d’eau. Il faudra veiller à ne pas trop en mettre sinon votre mousse sera trop liquide.

Votre mousse doit avoir une texture onctueuse. Une bonne mousse doit former des pics/becs d’oiseau (un peu comme une crème chantilly).

Phase 3 : le rasage

À l’aide du blaireau, appliquez la mousse sur votre visage. Veillez à ce que celle-ci forme une couche uniforme. Une fois que cette étape est faite, vous pouvez commencer à vous raser. Pour la première passe, il faut passer le rasoir dans le sens du poil (sens du grain), l’infographie ci-dessous est une cartographie des zones de rasage.

Rasage Classique : tout savoir sur le rasage traditionnel [Guide]

Il faut savoir que tous les poils ne poussent pas dans la même direction. Cependant, la première passe va de haut en bas. Positionnez votre rasoir de manière à ce que la lame soit à 30 voire 45° de la peau. Savoir positionner sa lame au bon angle permettra de limiter les irritations et les coupures.

La difficulté va être de ne pas exercer de pression. Il faut laisser le poids du rasoir faire le travail. Rincez le rasoir le plus souvent possible afin que la lame ne soit pas obstruée par les poils ou les résidus de mousse.

Ne passez la lame qu’une seule fois sur chaque zone. Il faut éviter de passer plusieurs fois la lame au même endroit surtout sans protection. Le but de la deuxième passe est de peaufiner votre rasage.

La seconde passe

Badigeonnez à nouveau votre visage de mousse à raser. La seconde passe s’effectue en travers du sens de pousse. C’est-à-dire il faut passer la lame sur le côté plutôt que de haut en bas. Cela peut s’avérer délicat pour un débutant. Cela dit, rien ne vous empêche de faire la seconde passe dans le sens du poil.

Enfin, vous pourrez opter pour une troisième passe (optionnelle). Celle-ci s’effectue contre le grain, c’est-à-dire de bas en haut. Elle vous garantira un rasage de très près. Si vous voulez avoir une peau douce comme la peau des fesses d’un bébé, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Cependant, la troisième passe peut provoquer des irritations.

Phase 4 : appliquez un après-rasage

Avant d’appliquer un après-rasage, il faudra bien rincer l’excédent de mousse. Utilisez de l’eau froide, ce qui va avoir pour effet de fermer les pores de la peau. Ensuite, séchez votre visage délicatement avec une serviette propre.

Une fois que votre visage sera sec, vous pourrez appliquer l’après-rasage. Vous pourrez aussi appliquer un baume hydratant.

Phase 5 : nettoyez vos accessoires

Passez votre blaireau sous l’eau pour retirer l’excédent de mousse. Séchez le délicatement afin de retirer le plus d’eau possible. Il y a des petits présentoirs qui permettent de suspendre le blaireau, toujours positionner les poils vers le bas, ce qui lui permettra de sécher correctement.

Idem pour le rasoir, rincez le correctement. N’hésitez pas à le démonter et à laisser sécher les différentes pièces à l’air libre. Quant à la lame, soit vous la jetez soit vous la replacez dans son emballage avant de la ressortir pour une prochaine utilisation.

Enfin, éliminer l’excédent d’eau se trouvant sur votre savon. Vous pouvez même le laisser à l’air libre plusieurs jours afin qu’il sèche. Si vous avez plusieurs savons, cela permettra de réaliser une rotation et de varier ainsi les plaisirs. En somme vous utiliserez un second savon pendant que le premier est en train de sécher et vice-et-versa.

Ces petits détails ont leur importance car ils permettront d’éliminer un maximum de bactérie.

Voilà vous connaissez les grandes lignes du rasage classique

Vous constaterez que le rasage classique est aux antipodes du rasage moderne et de ses produits de mass marketing. Le rasage traditionnel est un vrai rituel qui vous permet de prendre du temps pour soi.

Enfin, si vous trouvez que c’est difficile, il faut savoir que votre technique s’affinera au fil du temps. Et vous finirez par créer une routine 100% personnalisée. Aussi, vous pourrez envisager de vous raser au coupe-choux, une fois que vous serez à l’aise avec la méthode du rasage classique.

Trucs de mec
Ecrit par : Trucs de mec
Chaque jour ou presque Trucsdemec.fr vous fait découvrir des nouvelles marques (de mode ou cosmétique), des conseils, des bonne adresses, des bon plans et jeux concours.