2

Glossybox homme juin 2018 : une erreur de ciblage qui frise le ridicule

La Glossybox Homme fait partie des box beauté les plus anciennes du marché. Vous connaissez tous le principe des box. Vous recevez une sélection de produits à une fréquence précise (trimestrielle en ce qui concerne la Glossybox). Les box, c’est un peu comme la loterie. Le contenu est aléatoire soit on a la bonne surprise de recevoir des bons produits soit c’est la déception et on prend une douche froide lors de la découverte des produits. Et c’est un peu le cas avec cette Glossybox homme juin 2018 qui nous propose une sélection pour le moins déroutante… Il y a un produit dedans qui va faire jaser et qui a du faire bondir la plupart des mecs qui ont reçu cette édition.

Glossybox homme juin 2018

Contenu de la Glossybox homme juin 2018 : Peut largement mieux faire !

Après déballage, je ne savais pas si je devais parler de cette édition où il y a eu une vraie erreur de ciblage ! Ce n’est pas la première fois que le staff se craque. On se souvient d’une édition estivale de juillet 2013 qui frôlait le ridicule ! En effet, celle-ci contenait 4 pastilles à la menthe et le reste de la sélection était des plus basiques…

Quoi qu’on en dise, c’est inutile de tirer le boulet rouge uniquement sur Glossybox homme. De nombreuses box suivent ce même schéma du mal en pire. Je pense notamment à la Dandybox et aussi à Betrousse homme dont le contenu s’est vachement amenuisé.

Glossybox homme juin 2018

Le contenu de la Glossybox homme juin 2018 en détails :

  • Lait corps adulte Bepanthensoleil (full size) – 15,57€ les 200 ml
  • Bulldog Shave cream (fulle size) – 4€ les 100ml
  • Crème jour hydra-activ Figs & Rouge (échantillon)
  • Nailmedic Rejuvenator (full size) – 6,80€ les 15ml
  • Black Sugar perfect Spalsh Mash Skinfood (échantillon)
  • Gel douche marin Algotherm (full size) – 11€ les 200ml

Si on dresse un premier bilan, cette Glossybox Homme juin 2018 est plutôt bien remplie. Pour 17 euros seulement on a plusieurs produits en full size. Elle nous fait découvrir des marques qui sont encore peu connues comme Bulldog (qui commence à devenir populaire en France), Skinfood (marque bien connue des femmes mais moins des hommes :)), Figs & Rouge (que je ne connaissais absolument pas). En revanche, Algotherm et Bepanthensoleil sont en assez répandus. En effet, on les trouve facilement en parapharmacie.

Nailmedic, le produit qui fait tout capoter

Glossybox homme juin 2018

La sélection intégrait un soin de manucure… Mais qu’est-ce qui a bien pu passer par la tête du chef de projet pour intégrer ce soin dans une édition masculine… Si Glossybox avait pour objectif de faire jaser voire de perdre des abonnés, et bien c’est mission accomplie… Une box beauté homme doit parler aux hommes et répondre à leurs besoins.

Si encore ce soin avait comme vertu d’empêcher les hommes de se ronger les ongles, ça aurait pu passer. Mais là, on veut que les mecs prennent soins de leurs cuticules.

C’est une erreur de ciblage qui pourrait bien leur coûter cher. Surtout si la prochaine édition n’est pas satisfaisante.

Mon avis sur la Glossybox Homme juin 2018

Glossybox homme juin 2018

Cette édition aurait pu être bien. Mais là cette espèce de vernis gâche tout. Pour rappel, j’ai ouvert ce blog en juin 2012. A l’époque, il était fréquent de recevoir des messages d’insultes parce qu’on avait présenté une crème visage. Les choses ont depuis évoluées et les hommes prennent de plus en plus soins d’eux. Le phénomène de la barbe y est pour beaucoup.

Aujourd’hui, je ne pense pas que le verni puisse rentrer dans les mœurs masculines. Glossybox peut bien se défendre que ce produit permet de lutter contre la déshydratation et le ternissement des ongles…

En somme, dans cette sélection, il n’y a que le crème de rasage Bulldog qui s’adressait aux hommes. Le reste est soit mixte ou soit pour femmes… Dommage !

Pour conclure

Le seul mec que j’ai vu prendre soin de ses ongles se nomme Patrick Bateman (American Psycho) mais c’est un psychopathe… Avis au amateurs :).

Glossybox homme juin 2018

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail