1

Les Vins Primeurs en Bordelais, votre cave, votre plaisir et … vos investissements avec Patriwine

L’étude des primeur 2014 qui est actuellement en cours de livraison par les châteaux est à ce titre intéressante. 2014 est un très bon millésime, avec un prix moyen de vente en primeur considéré à l’époque comme élevé sans être déraisonnable. Les grands crus bordelais sont parmi les meilleurs vins du monde, si ce n’est les meilleurs crus de la planète.

Patriwine

Les prix des grands vins de Bordeaux sont à la hauteur de leur réputation : élevés !

Comment marier plaisir d’une cave personnelle acquise à un prix plus intéressant et investissement ? Attention, investissement ici rime avec patience. L’urgence se conjugue mal avec placement sous forme de vins fussent-ils des grands crus. Ce témoignage et avis client sur Patriwine expose clairement la donne de ce type de placement : il faut savoir patienter ! Le gel du printemps 2017 va faire monter les prix des campagnes des années précédentes. Constituez-vous avec Patriwine une cave d’exception en achetant des vins primeurs grands crus de Bordeaux. Pour, soit les consommer dans le futur, soit les revendre ou, un peu des deux.

Les campagnes primeurs du bordelais

Dans le bordelais, chaque campagne de primeur donne lieu à de nombreux fantasmes en termes de qualité et de potentiel du millésime. Depuis plusieurs années, les prix des primeurs s’envolent. La campagne de primeurs 2015 a été en la matière l’objet d’un jeu redoutable de la part des châteaux. Avec une augmentation des prix significative en plein milieu de la campagne.

Mais qu’en est-il réellement de l’évolution du prix de ces grands Bordeaux entre la campagne de primeur et le moment où ils arrivent réellement sur les tables ? Est-il réellement intéressant pour les particuliers d’investir en primeur, alors que l’on peut retrouver ces vins à la vente 2 ans plus tard ?

L’étude des primeur 2014 qui est actuellement en cours de livraison par les châteaux est à ce titre intéressante.
2014 est un très bon millésime, avec un prix moyen de vente en primeur considéré à l’époque comme élevé sans être déraisonnable.
Dans ce cas précis, la démonstration est sans appel : certains de ces vins affichent déjà une plus-value potentielle importante.
Ainsi, tous les clients ayant acheté du Château Beychevelles 2014 au prix de 47 € peuvent déjà revendre ce vin au prix de 58 €, soit une plue value de 23,4% en moins de deux ans !

Patriwine

Patriwine un acteur majeur sur les  ventes primeurs

Un acteur très actif des ventes de primeur comme Patriwine propose dès maintenant à ses clients différentes options, alors même que les vins sont en cours de réception :

* Se faire livrer pour profiter de vins acquis à de bonnes conditions,
* Ou procéder à un arbitrage afin d’encaisser d’ores et déjà la plus-value et se repositionner sur la nouvelle campagne 2016, dont le potentiel qualitatif semble très important.

Peu de placements financiers comme ceux de Patriwine en vins primeurs de Bordeaux peuvent se targuer de pouvoir réaliser une telle plus-value sur ces deux dernières années. Cet arbitrage proposé par Patriwine est d’autant plus marquant que le vin est seulement en cours de livraison !

Patriwine vous aide à gérer vos investissements

Bien sûr, tous les grands Bordeaux n’affichent probablement pas un tel potentiel de plus-value. C’est ensuite au professionnel d’orienter au mieux ses clients en fonction de ses objectifs propres d’investissement.

Le gel qui a détruit nettement plus de 50% de la dernière campagne durant le printemps 2017 va avoir fort probablement un impact à la hausse sur le prix des campagnes précédentes. En effet, la raréfaction entraîne généralement une hausse des prix de toutes les campagnes précédentes.

Alors n’hésitez pas, achetez vos grands Bordeaux en primeur avec un spécialiste comme Patriwine capable de vous conseiller, de stocker avec une certification vos vins grands crus. Cela vous laissera le temps de décider ce que vous souhaitez servir avec, ou au pire de les revendre !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail