1

Montre automatique Grayton

Ceux qui suivent le blog depuis un moment, savent que j’affectionne les montres. A vrai dire, c’est presque le seul bijou masculin que je porte avec mon alliance. Il y a quelques mois, j’ai découvert Grayton et son offre de montre automatique. J’ai été séduit par ces montres au design classique et élégant, respectant un savoir-faire artisanal et surtout proposée à un prix abordable. Tout le monde sait qu’une montre de qualité et surtout une automatique représente un certain budget pas accessible à toutes les bourses. Grayton vous propose d’acquérir un garde-temps de très bonne qualité pour moins de 300 euros.

Grayton

Les montres automatiques Grayton, un garde-temps intemporel

Grayton

La marque Grayton a été imaginée et créée par Rémi Chabrat, un français vivant à New York. Il avait pour idée de proposer une vraie montre automatique. Quand on s’intéresse à l’horlogerie, on finit de s’orienter vers une automatique. Les marques suisses nous ont fait rêver en nous proposant des modèles somptueux. La montre automatique est le fruit du travail minutieux d’un artisan. C’est la confection d’un objet intemporel ! A la différence d’une montre à quartz qui a besoin d’une pile pour fonctionner, la montre automatique ne dépend que des mouvements de son possesseur pour s’activer. Si vous ne la portez pas un moment, elle s’arrêtera. Il suffira juste de la remonter pour qu’elle fonctionne à nouveau.

En effet, un mécanisme automatique est constitué d’une série d’engrenages qui s’animent par la détente d’un ressort, qui est lui-même soumis à l’étreinte d’une masse oscillante qui s’ébranle à chacun de nos mouvements. C’est la subtilité de cette chaîne mécanique qui fait battre la mesure du temps éternellement. Et c’est pour cette raison que les montres automatiques peuvent se transmettre de génération en génération.

Grayton

Montre automatique Grayton cadran dégradé brun & bracelet « flat-cut » cuir brun (ref : Ref: S.8-44-042)

Je me suis orienté vers ce modèle élégant, boîtier 44mm en finition or rose. Au cadran dégradé brun et son bracelet « flat-cut » de cuir brun. Cette montre m’a séduit par son design élégant, un style classique revisité. Elle est équipée d’un mouvement automatique japonais SEIKO NH35. Cette montre automatique est réalisée à partir de matériaux de bonne qualité : boîtier en acier inoxydable à fond transparent, bracelet en cuir.

Grayton

C’est quoi un mécanisme SEIKO NH35 ?

Ce mécanisme japonais est réalisé à partir de 3 matières : acier inoxydable, laiton et plastique ainsi que de 24 rubis synthétiques. Ces derniers agissent comme des coussinets qui permettent de réduire des pièces métalliques entre elles.

Fiche technique

Couleur du boitier Or rose
Couleur du cadran Dégradé cylindrique de brun foncé à brun clair
Couleur du bracelet Brun & coutures crème
Matière du boitier Acier inoxydable finition or rose
Etanchéité 100 mètres
Matière du verre Verre minéral trempé
Couleur des chiffres et indexes Blanc super lumineux avec bordures or rose
Mouvement Automatique Japonais NH35
Couleur des aiguilles Blanc super lumineux et or rose
Diamètre du boitier Ø 44mm – Montre homme
Matière du bracelet Cuir véritable

Prix 275 euros

Mon avis sur la montre automatique Grayton

Grayton

C’est une très bonne découverte. Les amateurs d’horlogerie vont apprécier. La montre automatique Grayton est composé avec des matériaux de qualité. De ce fait, elle est très robuste et vous durera des années. Si vous en prenez soin, vous pourrez même vous la transmettre de génération en génération. J’ai apprécié son style classique revisité. Le boiter 44mm s’adapte aux gros poignets sans problèmes. J’aime le dégradé de couleur sur le cadran. Enfin, ce modèle vous ai proposé à moins de 300 euros, ce qui est assez rare pour être souligné. En principe dans cette tranche de prix, on trouve de très bons chronographes mais rarement une automatique.

Les fêtes approchent, une montre Grayton pourrait être une excellente idée cadeau.

Accéder au site

Voir d’autres articles sur les montres hommes

Grayton

Grayton

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail