1

L’histoire de Lacoste et son mythique polo

Les années se suivent et se ressemblent. Après l’élimination de Gaël Monfils en huitième de finale, les espoirs d’une victoire française dans le tableau masculin de Roland Garros se sont à nouveau envolés. Vous connaissez la rengaine, chaque année, début juin, après la défaite du dernier français en lice, on replonge dans les lignes du palmarès pour parler des derniers tricolores victorieux. 1983 et le nom de Yannick Noah reviennent sans cesse. Les plus férus d’histoire citeront eux, la fin des années 20, les mythiques « Mousquetaires » et le fameux René Lacoste. Lacoste ? Oui, comme la marque. Revenons sur l’histoire de ce génial tennisman et créateur du fameux polo.

polo

Le temps des « Quatre Mousquetaires »

Si vous avez un jour révisé votre Bac en laissant la TV en fond pendant Roland Garros, vous avez forcément entendu un commentateur égrainer ces quatre noms : Jean Borotra, Jacques Brugnon, Henri Cochet et René Lacoste. Ils sont les fameux « Mousquetaires », les quatre joueurs défendant les couleurs de l’équipe de France en Coupe Davis durant les années 20 et le début des années 30, avec pas moins de six victoires. Henri Cochet et René Lacoste sont les deux « stars » de cette équipe. Ils dominent le tennis mondial et se partagent les victoires dans les tournois les plus prestigieux et notamment lors de Roland Garros, mais c’est bien le nom de Lacoste que l’histoire va retenir et pas forcément pour le tennis.

Le polo Lacoste, une révolution avant tout sportive

Le tennis à cette époque était réservé à une élite et se jouait dans des clubs privés. C’est un sport né sous l’ère victorienne pour et par des aristocrates avec tout ce que cela implique. Il y a donc un code vestimentaire à respecter : robe longue et chapeau pour les femmes, pantalon et chemise à manches longues pour les hommes. Cette tenue limite les déplacements et c’est pourquoi René Lacoste révolutionne son sport en se dotant d’une chemisette à manches courtes qui prendra plus tard le nom de polo. À la fin de sa carrière, en 1933, il s’associera avec le créateur André Gillier pour donner naissance à sa propre marque et son logo légendaire, un crocodile, son surnom sur les courts de tennis. Le polo Lacoste est né.

polo

Le chic à la française

La marque commence sa production dans les années 30 mais la guerre viendra ralentir sa progression. Les années 50 marqueront les premiers succès de la marque Lacoste, tout d’abord sur les courts de tennis puis auprès d’une clientèle bourgeoise. Le polo Lacoste devient le signe du chic à la française. Si lors des années 90, les jeunes de banlieues se sont appropriés la marque, les dirigeants de Lacoste ont décidé d’opérer un virage au début des années 2000 au niveau de la communication et du marketing pour que la bourgeoisie redevienne le cœur de cible. Nouveaux stylistes, défilés aux fashion weeks, nouvelles boutiques, Lacoste est redevenu BCBG. Si vous aussi vous voulez arborer le chic à la française, vous pouvez retrouver une large gamme de polos Lacoste sur le site de Peter Hahn.

Lacoste c’est avant tout le tennis, mais le tennis des années 20, celui où la France dominait ce sport. De cette époque, la marque au crocodile en a gardé un look distingué, chic, qui fait de la marque française, l’une des marques les plus connues au monde.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail