0

Akashi White Oak Meïsei Japanese Blended Whisky

Le japon regorge vraiment de distilleries intéressantes qui produisent de petites pépites. Des références à connaître et à découvrir avec modération bien sûr. Si on a tous en tête des noms comme NIKKA, la première distillerie du pays du Soleil Levant se nomme WHite Oak Distillery installée à Akashi, ville agréable située en bord de mer à l’ouest de Kobe. J’ai découvert un whisky de cette distillerie : le Akashi White Oak Meïsei Japanese Blended Whisky. Une référence agréable à déguster en apéritif comme en digestif. J’ai déniché ce whisky chez Urban Drinks, boutique spécialisée dans la vente de spiritueux.

Akashi

Akashi White Oak Meïsei Japanese Blended Whisky

Il y a quelques semaines, je vous présentais Nikka From The Barrel. Une référence reconnue parmi les amateurs de whiskies. J’avais envie d’en savoir plus sur les whiskies nippons. Par conséquent, je me suis naturellement tourné vers le Akasahi Meïsei. Les whiskies Akashi commencent peu à peu à faire leur arrivée en France. Si certains bars spécialisés en proposaient au verre à des prix ahurissants, c’étaient un peu difficile de s’en procurer.

Désormais, vous pourrez vous en acquérir chez Urban Drinks. La boutique propose deux références : le Akashi Meïsei et le White Oak Blended.

L’histoire pour ne pas dire la légende – du whisky japonais commence avec l’odyssée de Masataka Taketsuru, qui a passé deux ans en Ecosse après la première guerre mondiale pour se former à la distillation.

Quelques mots sur la Distillerie White Oak

La White Oak Distillerie est la plus ancienne des distilleries du Japon. C’est la première à avoir obtenu sa licence de distillation de whisky et de spiritueux. Elle fait partie de la société Eigashima, qui est un des plus anciens producteurs de saké du Japon. Cette société a été fondée en 1676. Elle connue entre autres pour être la première à embouteiller le saké en 1899.

La White Oak Distillery obtint l’autorisation de distiller en 1919. Soit cinq ans avant Taketsuru (fondateur de la Distillerie Nikka). Par conséquent et contrairement aux idées reçues, c’est bien la White Oak qui a été la première à distiller du whisky au Japon.

La distillerie assure une production par petits lots et ce afin de garantir une précision de l’assemblage.

Mon avis sur le Akashi Meïsei

Akashi

Prix 41, 90 euros les 50 cl disponible chez Urban Drinks.

Cette distillerie assure une production par petits lots et ce afin de garantir une précision de l’assemblage. Le Akashi Meïsei est un whisky moderne, élégant, rond et souple. Meïsei signifie « célébrité » en japonais. C’est un assemblage de grain et de malt. Ceux qui ne jurent que par les singles mats vont être agréablement surpris par ce blend. Akashi Meïsei a été élevé dans un fut en bois de chêne. Ce dernier va jouer un rôle déterminant dans la couleur du whisky et sa palette d’arômes. Ce whisky est assez léger, son taux d’alcool est de 40% (contre 43% en moyenne). Il est proposé à un rapport qualité/prix assez intéressant

#Œil : Belle robe légèrement ambrée.

#Nez : On ressent des notes boisées de chêne et de vanille aussi.

#Bouche : Ce whisky révèle en bouche des notes boisées, finement épicées. Il est rond et souple. Très agréable à déguster.

En conclusion

Pour conclure, ce whisky est une bonne découverte. je connaissais les Akashi que de nom seulement. Découvrir un whisky comme celui-là permet de sortir un peu des sentiers battus. De déguster autre chose de ce qu’on a l’habitude de déguster. Le seul petit reproche est son format de 50cl. Comme je le disais plus haut, il peut se déguster aussi bien en apéritif qu’en digestif.

En savoir plus sur ce whisky

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération

Akashi

Akashi

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail